Carrière

Intervenant(e) psychosocial(e)- Programme aux victimes (#1006)

Le Centre de justice des Premiers Peuples de Montréal (CJPPM) est un jeune organisme qui travaille en partenariat avec la communauté autochtone et le système de justice de Montréal afin de soutenir, informer et habiliter les personnes autochtones à aborder leurs problèmes de justice. Le CJPPM vise également à indigéniser le système de justice, notamment en éduquant les principaux intervenants et en créant des solutions de rechange en matière de justice afin de traiter les Autochtones de manière équitable, respectueuse de la culture et réparatrice.

L’un de nos programmes vise à aider les Autochtones qui ont été victimes d’actes criminels ou qui ont survécu à un traumatisme. Cela comprend les personnes qui ont survécu au Rafle des années 60s, aux externats indiens fédéraux, aux survivants des pensionnats indiens et à leurs descendants, et aux victimes de la violence policière. 

Le CJPPM est à la recherche d’une personne qualifiée en intervention et counseling. Cette personne peut également être responsable de l’exécution occasionnelle de programmes de groupe. 

 

Le poste:

  • Offrir un soutien affectif et une intervention aux personnes qui s’identifient comme victimes ou survivantes ;
  • Accompagner la clientèle au tribunal, à la police, aux rendez-vous médicaux, etc. au besoin ; 
  • Participer à une formation pour apprendre à administrer des formulaires comme l’IVAC et d’autres formes d’accès à l’indemnisation ;
  • Élaborer et animer au moins un programme de groupe fondé sur des questions comme les relations saines, la guérison, la prévention de la violence, le deuil, l’estime de soi, la survie, etc ;
  • Siéger au futur cercle de justice, s’il y a lieu, afin d’offrir un soutien aux personnes blessées par les actions d’autres personnes de façon réparatrice ;
  • Travail de proximité, réseautage avec d’autres organisations et rencontrer la clientèle ;
  • Tenir à jour les dossiers, la base de données et rédiger des rapports au besoin.

 

Critères d’embauche:

  • de solides compétences en matière d’intervention ;
  • au moins cinq ans d’expérience en travail social, en psychologie, en counseling ou en intervention ;
  • formation en intervention psychosociale et en traumatologie ;
  • de la patience et un fort sentiment d’empathie ;
  • une approche humaine, réceptive, engageante et solidaire à l’égard des expériences des autres ;
  • une méthode de travail axée sur la collaboration et l’auto-motivation ;
  • expérience et intérêt pour l’animation de groupe et le plaisir de l’enseignement et de l’apprentissage ;
  • expérience de travail avec des clients qui ont vécu des expériences d’itinérance, de justice, de participation au système et de traumatismes ;
  • la capacité de maintenir la confidentialité et de traiter les renseignements personnels délicats avec respect.

 

Le CJPPM valorise les personnes ayant une expérience vécue. Pour cette raison, l’expérience vécue sera prise en compte à la place de l’éducation formelle. Veuillez l’indiquer dans votre lettre de motivation. 

 

Langue: La maîtrise du français et de l’anglais est préférable, mais non obligatoire. Une langue autochtone est un atout important. 

 

Salaire : Salaire entre 25$ et 28$/heure selon l’expérience, deux semaines de vacances pour la première année avec une augmentation les années suivantes, une semaine à Noël, et 10 jours de bien-être. Accès à un aîné qui visite régulièrement le CJPPM. Le poste est de 37,5 heures par semaine à notre bureau au centre-ville de Montréal, avec certains ajustements pour la COVID-19. Remplacement de congé de maternité. Renouvelable selon le financement disponible.

 

Pour postuler : Envoyez votre curriculum vitae et une lettre de présentation à direction@justicemontreal.ca. Veuillez indiquer le titre ou le numéro du poste dans votre candidature. La date limite de candidature est le 17 juin 2021.

 

La priorité sera accordée aux candidat.e.s autochtones. Pour cette raison, veuillez indiquer dans votre lettre de présentation si vous êtes Autochtone. 

 

Coordonateur(trice) à la Transition 

Les candidat.e.s autochtones seront privilégiés.

Le Centre de justice des premiers peuples de Montréal (CJPPM) est un organisme qui travaille en partenariat avec la communauté autochtone et le système de justice de Montréal pour soutenir et informer les autochtones, ainsi que pour leur permettre de prendre en main leurs démêlés avec la justice. Le CJPPM vise également à adapter le système de justice aux Autochtones, notamment en formant des joueurs clés et en créant des solutions de rechange en matière de justice, de façon à traiter les personnes autochtones d’une manière équitable, culturellement respectueuse et réparatrice.

 

Le CJPPM offre maintenant une plus vaste gamme de services et a créé un programme de réintégration et de suivi qui offrira et coordonnera le soutien apporté aux adultes et aux jeunes autochtones de plus de 16 ans issus du système de justice criminel qui reviennent s’installer à Montréal. L’objectif est d’aider des Autochtones qui ont été incarcérés à faire face aux effets du traumatisme et de la toxicomanie intergénérationnels et à acquérir des connaissances élémentaires en vue de mieux les préparer à contribuer de façon positive à leurs familles et à leurs communautés une fois qu’ils auront été libérés.


Le CJPPM est à la recherche d’une personne expérimentée qui puisse élaborer un programme de réintégration et de suivi au sein du CJPPM, intervenir auprès des personnes autochtones ayant été incarcérées et mener des activités de sensibilisation auprès des personnes-clés et des services au sein de la communauté urbaine, ainsi qu’auprès du personnel du Service correctionnel du Canada (SCC), y compris les agents de libération conditionnelle, les agents de liaison de la communauté autochtone, les agents de liaison de Makivik et d’autres.

 

Le poste

  • Prévoir et élaborer un programme de réintégration et de suivi
    • Examiner les programmes existants, leurs défis et leurs lacunes
    • Élaborer les protocoles et les procédures du programme
  • Le programme pourra comprendre ce qui suit :
    • Appuyer ceux à qui s’adresse le programme et leur plan de libération en fonction de leurs besoins et de leurs objectifs, afin d’assurer la réussite de leur transition;
    • Aider les Autochtones qui ont été incarcérés en leur fournissant un appui personnalisé et en leur offrant un programme de connaissances élémentaires afin de les préparer lorsqu’ils seront libérés;
    • Offrir un appui personnalisé à ceux qui ont déjà été réintégrés à Montréal;
    • Venir en aide aux contrevenants qui présentent une demande de libération conditionnelle.
  • Collaborer avec l’équipe du CJPPM afin de :
  • travailler avec les partenaires communautaires et les membres de la communauté en vue de créer des liens et des réseaux 
  • fournir l’accès aux Aînés et à la guérison culturelle dans le contexte urbain, aux programmes en groupes liés à l’apprentissage des connaissances élémentaires, ainsi qu’à l’aiguillage aux services comme le logement, les soins de santé, les arts et la culture.
  • animer des programmes de groupes pour les Autochtones à leur sortie du système de justice criminelle; ces programmes seront fondés sur la culture et comprendront notamment des cercles de guérison et des cercles de partage.

Sur le plan personnel, la personne retenue pour ce poste :

  • devra être bienveillante, alerte, dévouée et disposée à appuyer les expériences des autres;
  • travaillera de façon collaborative, sera motivée par son travail et aura l’expérience du travail en équipe;
  • aura acquis une expérience professionnelle auprès de ceux qui ont eu maille à partir avec le système de justice criminelle;
  • saura maintenir la confidentialité et traiter avec respect les renseignements personnels de nature sensible;
  • démontrera de l’intérêt à mettre sur pied un programme;
  • aura de bonnes capacités d’intervention et adoptera une approche qui tienne compte des traumatismes subis;
  • pourra s’identifier à une expérience similaire et/ou aura acquis de l’expérience en travail social, en psychologie, en intervention ou à titre de thérapeute.

 

Le CJPPM valorise les personnes ayant une expérience vécue. Pour cette raison, l’expérience vécue sera prise en compte à la place de l’éducation formelle. Veuillez l’indiquer dans votre lettre de motivation. 

 

Langues : Une bonne connaissance à la fois du français et de l’anglais est préférée, mais n’est pas exigée. Parler une langue autochtone sera considéré comme un atout important. 

 

Salaire : Le salaire est de 27 $ l’heure; deux (2) semaines de vacances la première année et davantage dans les années subséquentes, une semaine à Noël et dix (10) jours de bien-être. Contrat d’un (1) an avec possibilité de renouvellement. Consultations avec un Aîné qui fait des visites à intervalles réguliers au CJPPM. Semaine de 37,5 heures à notre bureau au centre-ville de Montréal.  

Pour postuler : Veuillez envoyer votre curriculum vitae et une lettre de présentation (tous deux sont requis) à direction@justicemontreal.ca. Veuillez préciser le titre et/ou le numéro du poste dans votre lettre de présentation. Veuillez postuler avant le 17 juin 2021 à 17 h. Les candidats autochtones seront privilégiés. C’est pourquoi, si vous êtes autochtone, nous vous demandons de le souligner dans votre lettre de présentation. 

Comments are closed.

© 2019 Tous droits réservés.  Centre De Justice Des Premiers Peuples De Montréal.